Partagez | .
 

 Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Mer 15 Aoû - 22:42


Eddard Miondir



    Age : 21 ans
    Sexe : Homme
    Surnom : Edd'
    Peuple : Célesbourgeois
    Qualités (au moins 4) : Amical, sympathique, doux et compréhensif
    Défauts (au moins 4) : Peut sembler froid, réplique souvent ironiquement, ne fait pas confiance aux étrangers (c'est un défaut ça ?) et ne respecte pas les règlements la plupart du temps.




Physique


Ah je dois me décrire maintenant ? Et bien... Je dirais que je suis quelqu'un d'assez beau, grand et fort. Je mesure environ 1m87 et pèse environ 77 kilos. J'ai des cheveux assez sombres, brun foncé frôlant le noir, et j'ai des bras assez musclés. Mes yeux, quant à eux, sont bruns. J'ai la peau un peu bronzée avec le temps, et j'ai une petite cicatrice sur le bras gauche. J'ai de minces sourcils noirs.




Histoire


Je suis quelqu'un de bien mystérieux, quelqu'un qui cache un passé sombre, très sombre. Si vous lisez ces lignes, c'est à vos risques et péril.

8 ans


BRAOOOOM !
Il faisait nuit. Dehors, un orage violent grondait et des pluies torentielles s'abattaient sur l'île de Célesbourg. Je regardais cela depuis l'intérieur de l'atelier de forge de mon père. Je jetai un coup d'oeil à celui-ci, toujours en train de travailler à cet heure. Puis je reportai mon attention sur la tempête. Dans tout ce noir, je distinguai un point lumineux, bleu saphir. Je plissai les yeux pour mieux voir. Qu'est-ce que ça pouvait bien être ? Quelqu'un qui tenait une lanterne ? Non, pas à cette heure, et puis qui oserait sortir par un temps pareil ? Un feu folet ? Bien sûr, un feu folet à Célesbourg, on aura tout vu.
Soudain, les lanternes allumées dans la forge s'éteignirent, puis tout devint noir. Les bruits des marteaux contre le métal cessèrent, puis il y eut un éclair. Je me tournai vers mon père - que j'arrivais à peine à distinguer - et dit d'une voix tremblante :

- Papa ? J'ai peur...

Il ne me répondit pas et vint se placer près de moi. Il me prit dans ses bras et c'est à ce moment qu'il me dit :

- N'aie pas peur Eddard. Je serai toujours là pour toi.

18 ans


- «Je serai toujours là pour toi.» Pff, tu parles.

Cela faisait une semaine qu'il était descendu à Hyrule à la recherche de ce fameux «Orichalque», un minerai extrêmement rare. Personne n'a eu de nouvelles depuis et certains chevaliers de l'école de chevalerie sont même parti à sa recherche, sauf qu'ils sont tous revenus bredouille. Il avait dit qu'il reviendrait dans deux ou trois jours mais ça fait une semaine maintenant. Je continuai d'observer les outils et les travaux de mon père pendant un moment, puis je tournai les talons et sortit de la forge et partit en direction du petit marché. Comme à chaque jour, il y avait beaucoup de monde. Je passai devant un kiosque où le marchand vendait des fruits et j'attendis qu'il regarde derrière lui pour "voler" une pomme. Oui bon, ce n'est pas bien je sais, mais on s'en fout. Je continuai de marcher en direction du ponton de Célesbourg tout en mangeant ce que je venais de voler. Arrivé au bord, je me tournai face à mon île natale, fermai les yeux et me laissai tomber par derrière. J'appelai ensuite mon Célestrier en sifflant. Quelques secondes plus tard, je sentis la chaleur de son corps contre le mien. Je me redressai sur son dos et lui caressai la tête :

- Content de te revoir Fyriël ! Comment tu vas depuis tout ce temps ?

En guise de réponse, elle émit ce qui semblait être un ronronnement et poussa un petit cri. Je souris; elle allait bien. Reprennant mon sérieux, je regardai l'immense masse de nuage en-dessous de nous, puis je relevai la tête et observai une petite île de la mer Céleste. Je dis à mon oiseau :

- Emmène-moi là-bas Fyriël !

Alors que je volais en direction de l'île qui semblait être l'île Bambou, un chevalier de la garde vint à ma rencontre :

- Hé toi là-bas ! Attend moi !

Mon coeur fit un bond quand je l'entendis. peut-être m'avait-il vu au marché et qu'il allait me sermonner pour ce que j'avais pris. C'était bien les gardes ça, toujours à nous faire la moral. Fyriël ralentit sa course contre mon gré. Arrivé à côté de moi, le garde me dit :

- Bonjour jeune homme ! C'est une belle journée n'est-ce pas ?

J'étais abasourdi. J'étais presque sûr qu'il venait me sermonner et lui, il vient me faire la causette ? Je n'en croyais pas mes oreilles. Malgré cela, je répondis :

- Oui, en effet. Pourquoi venez-vous me parler ?

- Eh bien... C'est le directeur de l'école de chevalerie qui m'envoie. Il veut vous parler. Vous feriez mieux d'y aller tout de suite.

Je lui jetai un regard, hésitant. Le directeur voulait me gronder à cause d'une stupide pomme ? Pour en avoir le coeur net, je lui demandai :

- C'est à quel sujet ?

Ce à quoi il répondit :

- Aucune idée, il m'a seulement demandé de venir vous chercher.

Je repartit alors en direction de Célesbourg pour aller survoler l'école de chevalerie. Je m'apprêtais à faire une connerie, espérons seulement que personne ne me voit. D'un bond, je sautai de mon Célestrier pour atterrir sur le toit de l'école. Normalement il était interdit de faire ça, heureusement que personne ne m'avait vu. Je descendis du toit et me dirigeai vers la porte comme si de rien n'était. En marchant silencieusement dans le corridor, je croisai un des professeurs qui me salua :

- Bonjour Eddard !

J'hochai la tête en guise de réponse. Puis je continuai tranquillement ma marche jusqu'à arriver au bureau du directeur. J'observai un instant la porte fermée, puis je cognai trois fois. Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit et le directeur apparut, un homme d'assez grande taille aux cheveux blancs, aux bras assez musclés et aux yeux noirs assez intimidants. Une petite barbe blanche poussait également sur son menton. Il afficha un petit sourire sympathique et me dit :

- Content de te voir Eddard, allez entre.

J'obéis. Ce n'était pas la première fois qu'il s'adressait à moi, je le trouvais très gentils et je le considérais presque comme mon propre père. La porte se referma et le directeur me désigna une chaise :

- Assied-toi.

J'obéis encore. Il commença à marcher de gauche à droite devant moi, les mains dans le dos. Ce n'était pas bon signe... Enfin je crois. Puis, il me parla :

- Tu le sais sûrement Eddard, mais il y a peu, ton père est récemment parti à Hyrule. Depuis nous n'avons pas eu de nouvelles et il est porté disparu. Nous avons même envoyé nos meilleurs chevaliers à sa recherche mais ils n'ont rien trouvé, pas même une trace, une empreinte, rien. Tout comme toi, je m'inquiète beaucoup à son sujet et je commence à me demander s'il reviendra un jour. Mais une pensée m'est venue à l'esprit. Tu sais, ton Célestrier, il est noir, je me trompe ? Les Célestriers noirs sont encore plus rares que les Célestriers rouges, et ils possèdent le meilleur flair de leur race. Tu as de la chance d'en avoir un, et je me suis dis que tu pourrais peut-être descendre à Hyrule avec elle, si tu acceptes, bien sûr. Qu'est-ce que tu en dis ?

Je restai bouche bée. Je ne savais pas quoi faire devant cette situation.

- ... Je ne sais pas... Écoutez, j'ai besoin de temps pour y réfléchir, c'est possible ? Disons qu'on s'en reparle demain, ça vous va ?

- Très bien, je te laisse la journée pour y penser. Maintenant tu peux sortir, au revoir Eddard.

***


Je poussai un soupir de désespoir. Je ne savais pas quoi faire, rester confiné sur cette île ou partir à la recherche de mon père ? Je dois avouer que la soif d'aventure me manquait. Je pensais à tout cela depuis mon lit, la nuit était tombée depuis déjà deux bonnes heures. Je repensai à mon père, il y a une semaine auparavant. Il avait l'air si joyeux à l'idée de partir à Hyrule. Un doute s'installa dans mon esprit : Était-il vraiment parti pour chercher de l'Orichalque ? Je sentais qu'il me cachait quelque chose... Je pris une soudaine décision; j'allais y aller, j'allais aller à Hyrule pour en savoir plus sur ce qui se passait. Puis je fermai les yeux et m'endormit, un sourire aux lèvres.

***


- Bien, bien, je suis content de l'apprendre Eddard ! dit le directeur, visiblement satisfait de ma réponse.

Après avoir longuement réfléchit cette nuit, j'avais décidé que je partirai à Hyrule pour en savoir plus sur ce que mon père faisait réellement. Et puis peut-être que je me ferai des alliés là-bas, ou bien peut-être que ma bien-aimée m'attend déjà en bas...
Me tirant de mes réflexions personnelles, le directeur me dit :

- Quand compte-tu partir ?

- En début d'après-midi, répondis-je, avec un sourire en coin.

- Bien, très bien !

- Par contre il se peut que je ne revienne pas avant longtemps... Enfin, si je ne retrouve pas mon père...

Il semblait content de savoir que je partais dans les terres d'en-bas à la recherche de mon père, mais il avait l'air un peu triste à l'idée de ne plus me revoir avant un bout de temps. Il répondit :

- Très bien, fait comme tu le sens, mais surtout, sois prudent !

- Oui je serai prudent, je vous le promet, dis-je calmement. Je ferai mieux d'aller préparer mes affaires, maintenant.

- En effet, bonne chance Eddard, j'espère pour toi que ton père n'a pas rendu l'âme à l'heure qu'il est.

- Je l'espère aussi...

Puis je me levai et ouvrit la porte, adressant un dernier regard au directeur :

- Au revoir m'sieur.

Je sortis et partis en direction de la petite maison où moi et mon père habitions avant qu'il parte. Je pris seulement les choses qui pourraient m'être utile durant mon périple : deux potions, mon épée et quelques herbes médicinales que je rangeai dans un petit sac avec les potions. J'installai le fourreau de mon épée dans mon dos et rangeai celle-ci dedans. Enfin, je me dirigeai vers une petite commode, en ouvrit un tiroir et pris 10 petites dagues de lancer. J'en attachais cinq sur chaque bras. Finalement, j'enfilai mes bottes de cuir et m'assurai que j'avais tout ce qu'il me fallait, et je sortis de la maison de bois en me dirigeant vers le ponton. Je fis mes adieux au peu de gens que je croisai, puis je sautai et sifflai pour appeler Fyriël. Cette dernière ne mit pas de temps à répondre à l'appel, puis nous descendîmes en direction de l'épaisse couche de nuages. En moins d'une minutes, nous la traversâmes et je pus distinguer une petites chaînes de montagnes au Nord, un lac au Sud, une rivière et une forêt à l'Est et une falaise ainsi qu'un désert à l'Ouest. Ce dernier s'étendait à perte de vue, encore plus loin que je ne pouvais le voir. Puis, j'eus le mauvais réflexe de regarder en bas et fus pris d'un vertige. Nous étions au-dessus des vastes plaines d'Hyrule. Je dis pour moi-même :

- C'est absolument magnifique...

Dans les légendes, on disait qu'autrefois, les plaines étaient seulement parsemées d'arbre de part et d'autre et d'herbes hautes. Mais à mon étonnement, de petits villages s'étaient formés. L'un d'entre eux attira mon attention : Il semblait plus sombre et mal entretenu que les autres. Immédiatement, j'ordonnai à Fyriël :

- Emmène-nous là-bas !

Elle obéit. Lorsque nous arrivâmes à moins de 10 kilomètres du village, j'eus un mauvais pressentiment. Mon cerveau m'indiquait qu'il s'était passé quelque chose là-bas, quelque chose qui allait me renverser. Puis je pensai immédiatement à mon père... Il fallait que j'en sache plus, j'étais d'autant plus curieux. Le ciel se couvrit lorsque nous survolâmes le villages, ou du moins ce qu'il en restait. Fyriël se posa et je sautai de son dos, partant en direction de l'entrée du village. Le spectacle que je vis me renversa : La majorité des bâtiments était en piteux états, certains semblaient avoir brûlé, d'autre s'étaient effondré, mais le pire dans tout ça... C'était les cadavres jonchant le sol. Il y en avait qui gisaient dans des marres de sang, d'autres gisaient contre un mur. Il y avait même des traces de sang sur le sol, montrant que des corps avaient été traînés. J'eus la nausée devant un tel spectacle. J'essayais de ne pas vomir, passant devant tout ces morts. À un endroit, je vis quelque chose qui avait été écrit avec du sang sur un mur. Je m'approchai de plus près, en langue hylienne, c'était écrit ceci :

«Je repense à tous ceux qui m'ont balafré,
qui appréciaient et ricanaient à me voir crever.
Je ne vous oublie pas partant vers l'au- delà,
Cette histoire là ne se finira pas comme ça,
Et je reviendrai tous vous chercher un à un
La ville rose sera la ville rouge du sang des défunts.»

- «La ville rose sera la ville rouge du sang des défunts.» répétai-je pour moi-même. Je comprend mieux maintenant...

Puis, je remarquai quelque chose d'écrit en plus petit :

«Arur Miondir»

Mon coeur fit un bond quand je vis le nom de mon père. Ça ne faisait aucun doute, c'était lui qui était responsable de se carnage.Une colère intense m'envahit et, dans un hurlement de rage, j'abattis mon poing sur le mur, si fort qu'il craqua et s'effondra devant moi.

- Arur... Je maudis ton nom à jamais ! Je te retrouverai et te ferai payer pour ce que tu as fait !

Fou de rage, je sortis dudit village et retournai vers Fyriël. Le contact avec son plumage m'apaisa un peu, bien que cela ne changeait pas le fait que je retrouverai mon père. Ma haine ne se calmera que lorsqu'il sera mort. Mon célestrier se tourna vers moi, et je lui sourit tristement :

- Alors c'est ici que nous se disons adieu Fyriël... Rapporte ceci de ma part au directeur, s'il te plaît.

Je sortis un petit papier qui traînait dans mon sac ainsi qu'une plume, puis commençai à écrire :

«Cher directeur,

Normalement, si vous recevez cette lettre, c'est que j'ai demander à Fyriël de vous l'apporter de ma part. Je tiens seulement à vous dire que je n'ai toujours pas retrouvé mon père, par contre j'ai appris quelque chose de très décevant... Vous ne me croirez peut-être pas, mais il a décimé un village entier... Mais sachez que peu importe la situation, je retrouverai mon père et le ferai payer pour son crime.

Bien à vous,

-Eddard»

Puis, je pliai la feuille et la donnai à Fyriël qui la prit dans son bec. Juste avant qu'elle parte, je l'enlaçais en disant :

- Sois prudente Fyriël.

Puis, elle décolla. Je la regardai s'envoler, un sourire triste aux lèvres, puis je partis en direction du seul et unique ranch d'Hyrule, le Ranch Lonlon.

Depuis ce jour, je erre à Hyrule, à la recherche de mon renégat de père, je ne lui pardonnerai jamais ce qu'il a fait. Si on se rencontre, ça vous dit qu'on devienne amis ?




.: Et vous ? :.

    Prénom: Timothée
    Age : 12 ans
    Comment as-tu découvert le forum ? J'y étais déjà en fait... (Bregan Thardûr)
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? Ben pour RP
    Comment trouves-tu le forum ? J'aime beaucoup mais faudrait penser à changer le design depuis le temps o3o
    Code du règlement :
    Code validé

    Autre chose à ajouter ? J'aime le poulet frit 8D


___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com
avatar
Celesbourgeois
Messages : 250

Feuille de personnage
Rubis:
210/4000  (210/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 16 Aoû - 22:14

hey rebienvenido /o/ bon j'ai vu ton histoire et elle est bien, mais Kito n'est-it pas déjà le fils du forgeron de Célesbourg ? Je crois que oui, dans ce cas, je te demanderais d'être le fils de quelqu'un d'autre x) Sinon tout est bon ! (pff encore un célesbourgeois u_u c'est une invasion pardis ! )

___________________________________
« Voilà, au lieu de te faire un traditionnel cadeau, j'ai décidé tout simplement de t'ouvrir mon cœur tout comme tu m'as ouvert le tiens, avec sans doute un grand sourire. » Non ça n'est pas de l'amour, c'est bien plus que cela.
‹ Kitaï ›


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda-tbe.forumgratuit.org
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 16 Aoû - 22:59

Bah il n'y a pas qu'un seul forgeron quand même ? xD
*se prend une baffe*
Bon ok, j'édite

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com
avatar
Celesbourgeois
Messages : 250

Feuille de personnage
Rubis:
210/4000  (210/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Ven 17 Aoû - 9:10

ba je sais pas, le seul forgeron qu'on voit à Célesbourg c'est celui du marché *3* Aprés aussi le truc du celestrier plus rare ça me gene un peu parce que si on dit que la couleur de son celestrier et plus rare que celle-ci ou celle-la ça n'en finira pas. Donc apres tu peux dire que ton celestrier a un flair exeptionel ce qui le rendrait unique et spêcial, mais de la a dire que ça couleur est encore plus rare bon voila je l'ai dit plus haut xD

___________________________________
« Voilà, au lieu de te faire un traditionnel cadeau, j'ai décidé tout simplement de t'ouvrir mon cœur tout comme tu m'as ouvert le tiens, avec sans doute un grand sourire. » Non ça n'est pas de l'amour, c'est bien plus que cela.
‹ Kitaï ›


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda-tbe.forumgratuit.org
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Ven 17 Aoû - 11:05

D'accord x)
Je regarderai tout ça quand j'aurai l'ordi :p

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Mar 23 Oct - 22:08

Désolé pour mon double post mais je vais changer de personnage, vous pouvez supprimer ma préz.

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com
avatar
Celesbourgeois
Messages : 250

Feuille de personnage
Rubis:
210/4000  (210/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 1 Nov - 17:35

Ok, mais j'espere que c'est la derniere hein ! Parce que bon tu vas pas changer toute les 30 sec x) Bref tu veux quoi comme nom ?

___________________________________
« Voilà, au lieu de te faire un traditionnel cadeau, j'ai décidé tout simplement de t'ouvrir mon cœur tout comme tu m'as ouvert le tiens, avec sans doute un grand sourire. » Non ça n'est pas de l'amour, c'est bien plus que cela.
‹ Kitaï ›


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda-tbe.forumgratuit.org
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Mer 7 Nov - 21:50

Oui la dernière x'D
Je vais m'appeler Arion (il faut aussi un nom de famille ?)

Désolé encore ^^'

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com
avatar
Celesbourgeois
Messages : 250

Feuille de personnage
Rubis:
210/4000  (210/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 8 Nov - 8:38

bah si t'as une famille oui il faut un nom. Mais si t'es un pauvre petit choupinou abandonné qui ne connait pas ses parents non *3*

___________________________________
« Voilà, au lieu de te faire un traditionnel cadeau, j'ai décidé tout simplement de t'ouvrir mon cœur tout comme tu m'as ouvert le tiens, avec sans doute un grand sourire. » Non ça n'est pas de l'amour, c'est bien plus que cela.
‹ Kitaï ›


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda-tbe.forumgratuit.org
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 8 Nov - 16:15

D'acc', merci x)

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com
avatar
Celesbourgeois
Messages : 142

Feuille de personnage
Rubis:
361/4000  (361/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 8 Nov - 18:28

    Puis-je verrouiller ?

___________________________________

Merci Gumi chérie pour la signature ♥️
même que ce que dit la pa est fausse, c'est mouwa le king !
Cadow:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hylien
Messages : 20

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   Jeu 8 Nov - 22:16

Ouaip ^^

___________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zelda.jdrforum.com



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eddard Miondir, un Célesbourgeois... Spécial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Héro spécial : Argus l'Enflammé
» [Signature Spécial Habbogold]
» GDT couteau couleurs spécial.
» [Flash spécial] Fin de l'étage clan et mafia ?!?
» Personnage spécial => le super fanatique !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of Zelda - The begin of end :: Archive RPs-