Partagez | .
 

 [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gerudo
Messages : 32

Feuille de personnage
Rubis:
35/4000  (35/4000)


MessageSujet: [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]   Lun 30 Avr - 23:29




Rp avec Fenraë Yah'sërrah

    Par une douce soirée, sur le chemin de terre qui reliait le désert à la citadelle d'Hyrule, un jeune homme aux yeux argentés tels la lune, couverts de lourds vêtements de couleurs chatoyantes, marchait au travers de la plaine. Son pas était léger et rapide, sautillant même parfois pour éviter quelques gros cailloux qui pourraient se glisser dans ses sandales.
    Lançant un rapide regard au ciel, Yuzaël s'arrêta quelques secondes pour regarder les superbes couleurs dont s'ornait celui-ci lorsque la lune commençait à apparaître, lorsque le soleil se couchait, teintant la plaine d'une douce lueur orangée, rouge et rosâtre. Il ferma les yeux quelques instants, un sourire apparaissant sur ses lèvres avant de les rouvrir, reprenant sa marche. A ce rythme-là, il ne sera de tout façon pas à la forteresse avant la nuit, il valait peut être mieux commencer à installer un campement...

    Repositionnant son sac remplie de bijoux et rubis en tout genre, sans compter son chat, qui dormait à l'intérieur depuis plusieurs heures à présent, sur son épaule, le jeune Gerudo regarda autour de lui, légèrement curieux. Il lui fallait donc un endroit où dormir, à l'abri des intempéries, -si intempéries il y avait- et qui sais, des voleurs, bandits ou créatures de toutes sortes. qui sait ce qui pouvait traîner dans cette immense étendue vide, la nuit ? Lorsque les oiseaux s'arrêtaient de chanter, lorsque même le vent s'arrêtait parfois de souffler pour laisser place au calme de l'obscurité. Car c'était cela, tout semblait disparaître sous un châle d'ombre, ne réapparaissant qu'au petit matin.

    Un arbre et un buisson attirèrent alors l'oeil de Yuzaël.
    Le jeune homme s'en approcha et en fit rapidement le tour, avant de sourire, tapant dans ses mains, satisfais de sa trouvaille. Il allait pouvoir s'arrêter ici pour la nuit, et il avait même de quoi faire un feu de camp, pour ne pas avoir trop froid. Il sortit une couverture de son sac qu'il étendit au sol, posant la lourde sacoche sur le sol, il entreprit de prendre de quoi allumer un feu, ce qu'il fit ensuite en quelques minutes seulement. Il s'assit sur le sol, regardant autour de lui. Rien ne semblait bouger, il ne devait pas y avoir de danger...

    Le voleur ferma les yeux et profita du crépitement du feu, se laissant bercer par les bruits de la nuits, quasiment imperceptible. Était-ce parce qu'il était lié à la Lune qu'il aimait tant l'obscurité, les étoiles et l'astre éclairant faiblement le ciel et la tête? Sans doute, sans doute...

    Un craquement le fit soudain sursauter, prenant rapidement sa dague en main en regardant autour de lui. Un humain ? Un monstre? Ou alors autre chose? Sans vraiment pouvoir s'en empêcher, la curiosité commença à le dévorer, un léger sourire apparaissant sur son visage. Qu'était-ce donc que cette forme, si proche de lui, encore cachée dans l'ombre?
    Le jeune Gerudo se releva doucement dans un bruissement de tissu, regardant cette forme -humaine? s'avancer vers lui. Peut être était-ce quelqu'un qui voulait profiter de son feu?

    -Bonsoir... dit-il doucement, semblant tout de même hésiter à prendre la parole.

    Et si c'était un bandit, quelqu'un de dangereux? Non, si c'était le cas, il se serait surement déjà fait attaqué... Ses yeux argenté brillaient à la lumière du feu alors qu'il fixait l'inconnu.

    -Avancez-donc jusqu'aux flammes... Je les partagerai avec vous avec grand plaisir, si tel est votre souhait... rajouta-t-il en s'asseyant, gardant tout de même la dague dans sa manche, proche de sa main gauche.
    Curieux, certes.
    Naïf, peut être, mais sans nul doute pas après que la nuit soit tombée.

___________________________________





Dernière édition par Yuzaël Maëstyl le Ven 4 Mai - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vision-rpg.forumgratuit.fr
avatar


Invité

MessageSujet: Re: [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]   Mer 2 Mai - 6:57

Fenraë sculptait depuis des heures déjà, enlevant avec une patience infaillible le bois inutile, coupeau après coupeau. Les chutes s'amoncelaient à ses pieds, tout autour de lui, montant le long du tronc d'arbre qui lui servait de siège. La sciure de bois s'était déposée sur ses vêtements, les éclaircissant et leur faisant prendre une teinte beige contrastant grandement avec les couleurs dont il avait l'habitude de se vêtir.

De sourdes pulsations de fatigue commençaient à courir dans ses doigts fatigués par le travail harassant dont ils étaient accablés. Mais ils ne perdaient rien en habileté, les minces tremblements qui les parcouraient lorsqu'il allait coincer une mèche couleur de nuit derrière son oreille cessant dès lors qu'ils retournaient se poser sur le bois. Peu à peu, un visage prenait forme, au fur et à mesure des chutes des copeaux.

Le jeune homme se rendit soudainement compte qu'il fronçait de plus en plus les sourcils pour voir ce qu'il faisait, se penchant sur sa sculpture. Mais même ainsi, cela ne suffisait pas, et il ne distinguait plus parfaitement bien ce qu'il faisait. En levant la tête, il remarqua avec stupéfaction que la nuit était presque entièrement tombée. Seules quelques longues trainées rougeoyantes, à l'horizon, témoignaient encore du caractère récent du coucher du soleil.

Il reposa doucement ses outils sur le tronc à côté de lui. Il était donc si absorbé par sa sculpture, pour ne pas avoir remarqué cela ? Une partie de la sciure se sépara du tissu bleu lorsqu'il se leva, et un passage de sa main suffit pour chasser le reste. Il rangea soigneusement tout son matériel dans son paquetage, et soupira. Il était trop tard pour monter un campement, avec cette obscurité, il ne serait même pas capable de voir ce qu'il faisait.

Lin s'envola du tronc où il s'était posé et se percha à sa place, sur l'épaule de son compagnon. Celui-ci lui offrit une légère caresse du bout des doigts, puis il se mit à marcher, tenant la sculpture inachevée dans la main droite. Que faire ? Rester à découvert était bien trop dangereux, surtout pour lui qui ne savait pas très bien se battre...

La lueur d'un feu attira soudain son attention, un peu plus loin. Enfin, plus précisément, un petit cri poussé par l'aigle noir lui fit tourner la tête et repérer cette lueur. Un autre voyageur surpris par la nuit - enfin, moins surpris que lui, mais tout de même... - loin de toute habitation ? De toute manière, il y avait peu de chances pour que des brigands signalent leur présence de cette manière. Mais mieux valait rester prudent, malgré tout.

L'habitant du Crépuscule s'avança silencieusement, puis s'arrêta après avoir contourné l'arbre. Le jeune homme qui dormait à côté du feu se redressa. Preuve qu'il n'avait pas progressé aussi silencieusement qu'il l'avait tout d'abord espéré... Mais enfin, il ne semblait pas agressif, alors...


"Bonsoir. Excusez-moi de vous avoir déran-"

Ses yeux s'écarquillèrent tandis qu'il restait immobile, pétrifié de stupeur. Ses doigts se resserrèrent avec force sur la sculpture qu'ils tenaient. Son regard venait de se faire emprisonner par les yeux argentés et scintillants de sa soeur... Comment cela était-ce possible ? Il fit un pas en avant, chancelant presque, puis s'arrêta de nouveau, ne parvenant pas à détacher son regard de celui d'Ystëlle.

Le battement d'ailes de Lin lorsqu'il repéra l'inconnu et s'envola pour se percher dans l'arbre - l'obscurité l'empêchait d'aller plus loin - le sortit de sa quasi-transe. Il secoua la tête pour se reprendre, rectifiant intérieurement. Le regard du jeune homme inconnu assis près de son feu. Pas le regard d'Ystëlle. Pourtant, ces yeux... Il inspira profondément, et prit la parole sur un ton un peu étranglé, témoin des émotions qui se bousculaient en lui.


"Excusez-moi de nouveau... J'ai... Disons qu'un souvenir a brusquement rejailli avec force dans mon esprit... Je vous remercie pour votre invitation, et j'en profite avec grand plaisir. La nuit est tombée sans que je ne le remarque, et je n'ai pas eu le temps de préparer un bivouac."

Il alla s'asseoir à côté du feu, jetant de fréquents regards au jeune homme. Il avait toujours cru que les yeux de sa soeur étaient uniques au monde, si clairs, si brillants, magnifiques comme elle... Et voilà qu'il rencontrait quelqu'un qui avait réussi à les imiter, si parfaitement qu'il avait cru retrouver sa jumelle... Mais elle était morte. Son regard sombre se teinta de mélancolie, et il tourna la tête vers le feu, gardant le silence un moment avant de réaliser qu'il ne s'était pas présenté.

"Décidément, j'en oublie jusqu'aux règles élémentaires de la courtoisie... Je viens profiter de votre feu et je ne vous dis même pas mon nom. Je m'appelle Fenraë Yah'sërrah."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gerudo
Messages : 32

Feuille de personnage
Rubis:
35/4000  (35/4000)


MessageSujet: Re: [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]   Ven 4 Mai - 20:04


    La faible lumière du feu était tout de même suffisante pour lui permettre de détailler quelque peu le nouvel arrivant. Il semblait un peu plus vieux que lui, plus grand aussi, mais peut être était-ce dut à sa mine fatiguée ou au fait qu'il était assis. Les yeux de Yuzaël ne le quittaient pas alors qu'il poursuivait sa petite inspection du nouveau venu, de la personne qui allait surement passer la soirée et la nuit avec lui.

    N'étant pas si fatigué que cela, le jeune Gerudo s'assit en tailleur, un léger sourire sur son visage.
    Sourire qui ne tarda pas à disparaître lorsqu'il croisa le regard de l'inconnu et que celui-ci ne termina pas sa phrase. Pourquoi ne l'avait-il pas terminé d'ailleurs? Et pourquoi le regardait-il de cette façon? Yuzaël plongea ses yeux dans les siens, espérant peut être trouvé une réponse à la subite lueur qui s'était allumé dans le regard de l'homme encore debout.
    Celui-ci sembla sortir de sa transe et Yu' rompit le contact entre leurs yeux, écoutant attentivement ce qu'il lui disait. Un souvenir? Quel sorte de souvenir pouvait ainsi teinter le regard d'une homme?

    Il se retint cependant de poser la question en le voyant s'asseoir. A la lueur du feu, il pouvait à présent distinguer un magnifique tatouage sur son visage, comme avaient certains des courtisans préférés des femmes Gerudo. Il sourit légèrement et s'approcha de lui pour s'asseoir à ses côtés, tout de même curieux.
    Qu'était-il, au juste?

    Il n'avait pas de fée et ne pouvait donc pas être l'un de ses Kokiris dont il avait déjà entendu parler... Pas un Goron non plus, ni un Zora, il n'en avait pas la force et la prestance... Et quelque chose dans son regard et dans son attitude le laissait porter à croire qu'il n'était pas un simple Hylien.
    Yuzaël se mit à chercher dans sa mémoire une autre race, et finit par tomber sur celle du crépuscule. Il n'en que vaguement entendu parler une ou deux fois, lors de ses visites au village Cocorico où à la citadelle... Mais en vu des tons sombres que son nouveau compagnon arborait, c'était sans doute un être du crépuscule.

    Une lueur de curiosité se mit à briller dans ses yeux alors qu'il poussa un petit rire à ses paroles, secouant la tête pour lui montrer qu'il n'avait pas grand chose à faire de ses règles de courtoisies.

    -Ce n'est pas grave, je ne vais pas vous en vouloir pour cela. Mais comme nous en sommes aux présentations, je m'appelle Yuzaël Maëstryl.

    Alors qu'il parlait, il vit son sac bouger légèrement et un miaulement lui fit ouvrir la sacoche pour en sortir son chat qui vint s'installer sur ses genoux, semblant jauger le dénommé Fenraë du regard. Le Gerudo passa distraitement la main sur son dos pour le caresser, Nyës ne tardant pas à ronronner, le faisant sourire de plus belle.

    -Et mon chat s'appelle Nyës. Il est un peu farouche avec les étrangers, alors ne faîtes pas attention à lui. Mais il risque de venir vous réclamer des caresses s'il vous apprécie.

    Il laissa passer un petit silence, brûlant d'envie de lui demander quel était ce souvenir dont il avait fait allusion. Il devait y avoir un rapport avec lui, non? Sa mémoire ne lui offrit aucun souvenir sur Fenraë, c'était la première fois qu'il le voyait...
    Ses yeux argentés se plongèrent dans les siens une nouvelle fois alors qu'il souriait.

    -Vous avez faim? J'ai quelques provisions, autant en profiter, puisque nous avons un feu. Nous n'allons pas rester comme ça à nous regarder en chiens de faïence... lui dit-il en prenant son sac, sortant quelques fruits qu'il avait habilement chapardé sur la place du marché un peu plus tôt dans la journée.
    Le jeune homme hésita un instant avant de reporter son visage vers lui.

    -Vous ne me semblez pas être un Hylien, mais je me trompe peut être... Si vous n'en êtes pas un, est-ce que vous mangez comme eux? demanda-t-il soudain, se mordillant légèrement la lèvre. C'est vrai quoi, ils mangeaient quoi les êtres du crépuscule?
    Car plus il le regardait, plus il avait la certitude qu'il en était un...


___________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vision-rpg.forumgratuit.fr
avatar


Invité

MessageSujet: Re: [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]   Dim 20 Mai - 8:43

Fenraë tourna légèrement la tête vers le jeune homme lorsqu'il vint prendre place à ses côtés près du feu. Ces yeux... Comment cela était-il possible ? Pourquoi lui évoquaient-ils tant sa soeur ? Pourquoi étaient-ils exactement comme ceux de sa soeur ? Ses souvenirs n'étaient-ils pas assez douloureux comme cela ? Ils avaient besoin d'être ravivés ainsi ? Il avait à chaque seconde l'impression qu'Ystëlle était revenue, était assise à côté de lui, et il devait faire des efforts constants pour rester conscient de la situation réelle, et se retenir de la - de le ? - prendre dans ses bras.

Mais malgré tout, il ressentait un certain apaisement en plongeant son regard dans le sien. Comme si le fait de voir des yeux semblables aux siens déchargeait légèrement son coeur de la souffrance incessante qu'il ressentait depuis la mort de son âme soeur, de l'autre moitié de lui-même. Parce que cela lui permettait de fuir la réalité de la mort de sa soeur bien-aimée ? Oui, peut-être... Mais la fuite ne faisait-elle pas déjà partie de son être ? Et quelle honte à vouloir fuir ce que l'on ne peut pas supporter, ce que l'on ne supporterait pas sans tenter de mettre fin à ses jours...

L'habitant du Crépuscule revint légèrement à lui en entendant le jeune homme parler. Enfin, se présenter serait plus exact. Yuzaël, donc... Il devrait faire attention à ne pas le nommer Ystëlle par mégarde, vu la tournure de ses pensées. D'autant plus qu'il avait pas particulièrement envie d'expliquer qui elle était pour lui. Il avait bien compris que la relation qu'il avait eue avec sa soeur était réprouvée par tous. Pourtant, lui n'arrivait toujours pas à regretter ni à juger inacceptable ce qui avait eu lieu entre eux...


"Enchanté de vous rencontrer, Yuzaël. Je vous aurais bien présenté mon propre compagnon, Lin, mais il est très peureux, et ne risque pas de s'approcher si je ne suis pas seul. D'autant plus qu'étant un aigle noir, il ne doit pas voir d'un bon oeil la présence de Nyës."

Le jeune homme esquissa un sourire pour signifier qu'il ne disait pas cela contre le chat ronronnant sur les genoux de Yuzaël. Puis il se figea une nouvelle fois lorsque ses yeux furent emprisonné dans l'éclat argenté des siens. Les siens... Il n'arrivait toujours pas à faire la part des choses, et une partie de lui restait persuadé que c'étaient les yeux de sa soeur, que seuls les yeux de sa soeur pouvaient être ainsi... Les battements de son coeur s'accéléraient au point de lui faire mal - du moins, c'était l'impression qu'il avait... - et il retenait sa respiration, sans savoir pourquoi. Comme s'il avait peur de rompre le charme qui lui permettait d'avoir l'impression de retrouver sa bien-aimée...

Il tressaillit en revenant à lui une nouvelle fois lorsque son compagnon d'un soir détourna le regard, reprenant son souffle. Il mit un long moment à se remettre de l'effet que ce regard avait sur lui, lui ôtant toute forme de volonté. Il avait vraiment la sensation que, s'il lui demandait quelque chose en plongeant son regard argenté dans le sien, il ne parviendrait pas à lui refuser quoi que ce soit...

Il réalisa soudain qu'il tenait toujours sa sculpture à la main. Il posa à côté de lui le morceau de bois, dans lequel commençaient à émerger un arbre et une silhouette féminine assise à son pied - silhouette dont il était en train de sculpter le visage lorsque la nuit l'avait surpris. Il la contempla un moment, puis tourna la tête de l'autre côté pour regarder Yuzaël, souriant légèrement.


"Vous avez raison, je ne suis pas un Hylien. Je viens du Crépuscule, mais cela fait plusieurs années que je parcours le monde, alors la nourriture ne me pose aucun problème. Il doit d'ailleurs me rester un peu de viande séchée, je pense."

Il attira à lui son propre sac, posé derrière lui, et fouilla un moment dedans, sortant certains de ses instruments de tourneur sur bois pour les poser à côté de lui et mieux voir ce qu'il faisait. Il finit par sortir un paquet de tissu, qui contenait effectivement des lamelles de viande séchée. Il le déposa délicatement entre eux, puis entreprit de ranger ses outils dans son paquetage, qu'il remit derrière lui.

"Partageons, alors, non ? Je pense que la viande irait très bien avec ce fruit, et celui-là, ajouta-t-il en désignant deux des fruits de Yuzaël. Ils sont très bons cuits, et la saveur se mariera agréablement avec des copeaux de viande, si nous les faisons revenir ensemble sur le feu. A condition que vous ne craignez pas le sucré-salé, bien évidemment."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Crépuscule
Messages : 64

Feuille de personnage
Rubis:
0/4000  (0/4000)


MessageSujet: Re: [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]   Sam 13 Oct - 10:49

Bien le bonjour.

Ce RP est en pause depuis le 20 Mai, il aurait du être repris un minimums longtemps, donc je l’envoie directement à la corbeille, si vous voulez reprendre le RP, MP moi ou bien un administrateur avec confirmation de vous deux.

L'Administratrice Blacky Moon

___________________________________


Thanks:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[PAUSE] La plaine; ses arbres, son pâturage, ses voyageurs... Et ses rencontres inattendues. [Fenräe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» redémarrage apres longue pause
» Trouver la dresseuse chocobo dans la Plaine Félicité
» Arbres exotiques [Mod CXL 2011-CXL 2012]
» SUPPRIMER DES ARBRES?
» Arbres en fleurs [Mod CXL 2011-CXL 2012]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Legend of Zelda - The begin of end :: Archive RPs-